Café des Âges du 21 janvier 2012

Jean CarettePour ce Café des âges du 21 janvier, le premier organisé en Montérégie à l’invitation de François Teasdale, vice-président d’Espaces 50+, bien du beau monde s’était dérangé, assez courageux pour affronter la froidure d’un samedi matin !

Un sociologue, une environnementaliste, des représentants d’associations d’aînés, membres et militants actifs, une députée et son attaché politique, deux artistes, un ingénieur, un généalogiste et quelques jeunes bien décidés à partager leur point de vue.

En bref, voici quelques idées qui ont été échangées :

  • Notre société fonctionne en silos, en séparant les groupes qui la constituent, ce qui donne une société ségrégative, fragmentée et souvent paralysée dans son développement.
  • De nombreux efforts, aussi divers qu’originaux, sont déjà faits à travers l’action des groupes d’aînés pour rencontre les plus jeunes, surtout dans les écoles.
  • D’une génération à l’autre, nous devons apprendre et apprivoiser les différences entre les générations.
  • C’est d’abord à l’école et en commençant au niveau primaire que nous devons collectivement restaurer l’enseignement de notre histoire et promouvoir l’expression de la mémoire des aînés,
  • C’est à l’écoute de nos racines et de nos généalogies que nous pourrons retrouver un sens, une orientation valable et une signification mobilisatrice de notre développement collectif.
  • Les relations intergénérationnelles ne sont pas seulement une affaire d’ouverture personnelle au sein de la famille et du voisinage. Il s’agit d’un enjeu de société.
  • Assez d’âgisme dans les mots et les écrits, les jugements et les préjugés, dans les discours publics (journalistes et politiciens).
  • Les aînés ont bâti ce pays et contribuent toujours à sa prospérité et aux dépenses du gouvernement à travers les taxes et les impôts.
  • Dans un pays collectivement aussi riche, la pauvreté est un scandale qui frappe injustement tous les groupes d’âge.
  • Le vieillissement s’accompagne souvent de faiblesses physiques, d’une baisse des performances et des rythmes dont nous devons tenir compte.
  • Notre société est cacophonique et bruyante : cherchons ensemble une orchestration nouvelle de nos rapports sociaux.
  • Une cause commune devrait faciliter un rassemblement efficace et novateur des énergies de toutes les générations. Pourquoi pas autour d’un projet écologique ?
  • Assez de paroles : il est temps d’agir pour développer une sensibilité citoyenne.

Et puisque nous avons parlé d’agir,

  • Je rappelle qu’une deuxième session d’Ateliers de retraite active et citoyenne est organisée et se tiendra à Longueuil les mercredis 22 et 29 février et les 7, 14, 21 et 28 mars 2012; de 13h30 à 16h00 à La Maison de la famille Le Cavalier 2027, rue Daniel. (LIEN À VENIR)
  • J’annonce un deuxième café des âges à Longueuil d’ici quelques semaines.
  • J’invite chaque participant et tous nos amis lecteurs à nous faire part de leurs suggestions et projets pour agir : Espaces 50+ en fera le relais.

Un grand merci aux participants pour leur encouragement concret à notre mission !

Voir les photos

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *