Dans l’attente d’une vision

La députée de Taillon a bien raison de dire : «Il faut envoyer une consigne claire [aux médecins] de prioriser les personnes âgées et les tout-petits vulnérables. Leur prise en charge ne peut pas attendre». En sachant au point de départ qu’il est difficile d’augmenter les heures de travail des nouveaux médecins qui veulent concilier famille et activités sociales avec l’exercice de leur profession. Réformes par-dessus réformes, ministres par-dessus ministres, rien ne semble aboutir pour obtenir une organisation de soins plus efficace. J’intuitionne que notre système manque de visionnaires pour trouver des solutions durables et efficientes. Je ne crois pas que c’est le manque d’argent qui fait problème.

Jean-Guy DAIGLE

Soit le lien suivant : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201705/02/01-5094194-12-000-personnes-de-plus-de-80-ans-attendent-un-medecin-de-famille.php

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *