Encore un pont à traverser

 
 

Encore un pont à traverser 
 Lucie Pagé
596 pages
Quelques merveilleuses heures d’évasion et de conscientisation! Il s’agit d’une fable sociale et politique qui se passe au Québec, de 1967 à 1990, sur le thème de l’apartheid. Lucie Pagé nous plonge dans une réalité à la fois cruelle, mais combien passionnément humaine tout au fil des pages de ce livre. Il en faut de la connaissance et de l’expérience appuyées d’une forte dose d’imagination pour nous « embarquer » à fond dans cette saga familiale qui dérange tout autant qu’elle fascine.

Dans cette société comme dans la nôtre, cette histoire fait prendre conscience qu’il y en reste encore beaucoup des ponts à traverser avant de briser toute cette marée d’isolement causé par les problèmes de racisme, de justice sociale, d’homophobie, et quoi encore… On entre aussi dans la belle aventure de la sagesse des vieux et dans la vertigineuse fougue des jeunes qui, chacun à leur façon, lutte pour un monde meilleur. Les intrigues ne manquent pas dans ce monde qui chevauche entre les principes, les lois et les règlements; le tout est savamment assaisonné de très belles histoires d’amour qui vivent et survivent dans ce monde de classes sociales et de rigidité.

C’est en entendant Lucie Pagé lors d’une conférence au cercle littéraire François Loranger que j’ai eu le goût de lire ce livre qu’elle nous présentait. Mais au-delà de tout cela, c’est sa flamme de femme, d’épouse et de journaliste ainsi que son amour pour l’Afrique qui m’a totalement séduite. Quelle femme de devoir et de passion! Chapeau!

[my_library title= »Consultez toutes nos lectures »]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *