Espaces 50+, Info@lettre #85, Juin 2017

  • Sans titre

Espaces 50+, Info@lettre #85, Juin 2017

L’ÉDITO :

LES VIEUX NE SONT PAS DE VIEILLES VOITURES

La méthode Lean aussi appelée méthode Toyota est directement issue de l’héritage du Taylorisme et du Fordisme. Charles Taylor a eu l’idée de décortiquer le travail des artisans tâche après tâche pour ainsi dire déposséder ceux-ci du savoir-faire et le faire exécuter par un plus grand nombre de personnes qui n’en connaissaient qu’une partie. Le savoir-faire n’appartenait plus à l’artisan mais à l’entrepreneur. Par la suite, Henry Ford s’en servit pour instituer le travail à la chaine.

C’est ce système conçu pour le monde industriel que le ministre de la santé Hébert du parti québécois a défendu à l’époque.  http://www.ledevoir.com/societe/sante/363016/le-minutage-des-soins-a-domicile-peut-etre-justifie-dit-le-ministre-hebert Mais, c’est le ministre Bolduc du parti libéral qui l’a implanté dans le système de santé http://www.ledevoir.com/societe/sante/431441/la-methode-toyota . Le travail se poursuit aujourd’hui avec l’actuel ministre Barrette.

C’est par la méthode Lean que l’on tente de justifier le minutage des tâches des professionnels auprès des patients : 15 minutes pour une évaluation par exemple.

Le professeur Angelo Soares résume très bien le fond de ma pensée.

À l’occasion d’une conférence sur le Lean à l’Université de Sherbrooke, Angelo Soares, professeur et chercheur à l’École des sciences de la gestion de l’UQÀM, rappelait que nous ne pouvons pas tout mesurer. Certaines choses sont incommensurables (présence, empathie, sollicitude, émotions, amour), mais néanmoins essentielles. Un geste, une attention, une discussion, est souvent beaucoup plus efficace qu’une pilule, par exemple. Albert Einstein soutenait que « Ce qui compte ne peut pas toujours être compté, et ce qui peut être compté ne compte pas forcément. ». http://quebec.huffingtonpost.ca  /etienne-boudou-laforce/methode-lean-sante_b_3761879.html

Voir aussi l’intervention du professeur Soares sur YouTube à https://www.youtube.com  /watch?v=jSAFigfAvgk

Le patient n’est plus considéré comme un être humain mais comme une machine faisant partie du processus.

Le ministre Barrette, fidèle à lui-même, a déclaré que <<Selon lui, cette méthode a peut-être été utilisée de manière imparfaite par le CIUSS du Nord-de-l’Île : http://www.lapresse.ca/le-soleil  /actualites/sante/201705/02/01-5094115-barrette-defend-la-methode-lean-dans-le-milieu-de-la-sante.php.

Encore une fois, le problème ce n’est pas lui mais tous les autres qui n’arrivent pas à le comprendre.

  1. Notre ami Jacques Beaudoin vient de publier un texte sur les modifications du RRQ. À lire avec attention :

http://espaces50plus.com/les-bonifications-au-regime-de-rentes-du-quebec-quen-est-il/

 

Michel St-Maurice

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *