Espaces 50+, Info@lettre #89, novembre 2017

Espaces 50+, Info@lettre #89, Novembre 2017

CITATION

«À force d’avoir pris en haine toutes les servitudes,

nous serons devenus les bêtes féroces de l’espoir ».

Gaston Miron

L’ÉDITO 

90 ans après l’Assistance-vieillesse 

Nous célébrons les 90 ans de la première mesure d’assistance réservée aux aînés canadiens les plus pauvres et promue par le gouvernement de Mckenzie King en 1927. À cette époque, la pauvreté des aînés est encore plus néfaste qu’aujourd’hui. Expulsés du marché du travail, ils tombent dans la misère et dépendent alors de leur famille, si celle-ci est prête à les secourir, ou des œuvres de charité. Craignant des désordres sociaux et surtout de perdre ses élections et le pouvoir, McKenzie King promet une nouvelle allocation pour les plus démunis de 70 ans et plus

90 ans plus tard, le système public des retraites a bien changé, et les systèmes privés se sont multipliés sous la pression des forces de travail. Et pourtant, un état des lieux permet de constater et de déplorer un appauvrissement persistant, des régimes publics insuffisants, des régimes complémentaires en régression, des inégalités croissantes. Qu’on en juge.

 Pour les salariés québécois d’aujourd’hui 

  • 30% n’ont aucune couverture financière et dépendront entièrement des régimes publics; ils percevront à la retraite moins de 40% de leurs revenus de travail.
  • 18% disposent d’un REER ou d’un CELI dont les rendements sont souvent inférieurs à l’inflation.
  • 38% bénéficient d’un Régime complémentaire de retraite, mais la RRQ considère la moitié de ces RCR seulement pour adéquats.
  • Selon la RRQ, seulement le quart de la population active dispose d’un potentiel de revenus adéquat pour leur retraite future. 

Pour les retraités québécois d’aujourd’hui 

  • Entre 1996 et 2008, le taux de faible revenu a presque triplé, passant de 4,6% à 12,3%.
  • 52% des femmes et 42% des hommes doivent demander et reçoivent le Supplément de revenu garanti en partie ou en totalité.
  • Plus de la moitié des 65 ans et plus ont déclaré en 2012 des revenus inférieurs à 25 000$.
  • La retraite moyenne d’un Col Bleu de Montréal : 24 000$; celle d’un employé de la STM : 26 000$; celle du RREGOP : moins de 20 000$.
  • À la retraite, les femmes vivent avec 65% et moins du revenu des hommes.
  • Le quart des entreprises avec un Régime à prestations déterminées (RPD) songent à le remplacer par un Régime à cotisations déterminées moins avantageux.

La retraite, son organisation collective, ses garanties comme ses insuffisances, tel est le présent de millions d’aînés, amis aussi l’avenir qui se prépare aujourd’hui pour les adultes au travail. Comme on dit, la retraite est désormais l’avenir de tous. En conséquence, seule une mobilisation citoyenne massive peut contraindre les gouvernements aux améliorations urgentes et nécessaires. Ça peut, ça doit changer.

 Jean CARETTE.

 

MERCI DE VOUS ABONNER !
Tout le mois de novembre, nous poursuivons le débrouillage !

Les contenus du www.le50plus.com vont rester accessibles gratuitement, pour vous laisser percevoir et mesurer
notre beau défi d’information et d’explication.
Si vous disposez d’un courriel ou d’une page Facebook,
vous pourrez aussi diffuser la bonne nouvelle
et la référence www.le50plus.com à tout votre entourage.

Plus nous aurons d’abonnés, plus nous serons encouragés à poursuivre notre effort collectif.
MERCI !!

Je m’abonne à 50+

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *