Le patriarche

Comment qualifier un homme qui croit possible d’avoir toujours raison?

Comment qualifier un homme qui devient colérique parce que quelqu’un ose remettre son point de vue en question?

Comment qualifier un homme qui pense que tous ceux ou celles qui prennent des positions différentes des siennes ne comprennent vraiment rien au sujet débattu?

Comment qualifier un homme qui croit pouvoir juger négativement les gens qui vivent selon des valeurs différentes des siennes?

Comment qualifier un homme qui remet en question systématiquement les capacités des autres quand ils adoptent des comportements qui ne rejoignent pas ses vues?

Comment qualifier un homme qui se permet des échanges avec les autres qui amènent ces derniers à sentir nettement le mépris de cet homme à leur endroit?

Comment agir avec un tel homme?

C’est quelque chose de difficile à saisir.

Il semble y avoir très peu de place pour la différence dans le monde vu par un tel homme.

Il semble y avoir très peu de place pour que les autres se sentent à l’aise de s’exprimer, de vivre comme des êtres humains aussi valables que cet homme, d’avoir des objectifs propres, de faire des choix aussi légitimes que ceux de cet homme.

Une des stratégies possibles est de se taire, de ne pas se faire connaître tel que l’on est.

Toutefois, cela comporte des risques évidents. À force de ne pas s’exprimer, est-ce qu’on peut devenir marqué profondément par le contexte, si bien que l’on peut tranquillement être amené à s’oublier, oublier ce que l’on est, oublier ce que l’on souhaite, oublier ce qu’on choisit pour finalement se conformer aux diktats de cet homme?

Une autre stratégie est de se faire une vie en dehors de cet homme et de ses volontés, une vie à laquelle il n’aura jamais accès? Il pourrait suffire de ne pas évoquer ses choix, ses ambitions, sa vie. Toutefois, dans certaines situations, cela peut s’avérer problématique, surtout si les membres de la famille sont tous personnellement concernés.

Un homme de ce type, se sentant, à toutes fins pratiques, omniscient, un homme qui tend à prendre toute la place, qui peut même minimiser les vies des autres lui apparaissait comme l’image même de ce que pouvait être un patriarche. Pour elle, un patriarche est aussi, celui qui peut même estimer qu’il est seul en mesure de juger de « ce qu’il convient de faire » dans chaque occasion de la vie. Ce patriarche peut aller jusqu’à juger de choix très personnels des membres de sa famille, ou même de ses proches, sans jamais qu’il puisse lui venir à l’esprit que cela ne lui appartient pas, sans voir qu’il outrepasse ses prérogatives.

Côtoyer un patriarche s’avère quelque chose de difficile, à moins bien sûr, de tout partager avec cette personne, mêmes valeurs, mêmes comportements, etc. Mais, est-ce vraiment possible? Elle était persuadée que ce ne pouvait l’être, chaque humain étant, à ses yeux, unique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *