Le projet d’agrandissement du Port de Québec et la promesse du maire aux citoyens de Limoilou

Monsieur Labeaume a promis lors du conseil municipal du 16 janvier, de se tenir à côté de la population de Limoilou si l’évaluation environnementale du projet d’agrandissement du Port démontrait qu’il y a du danger. On peut se demander ce que ça voudrait dire concrètement, quels moyens la Ville prendrait pour ça?

Il faisait une promesse similaire à une séance du conseil municipal du 18 novembre 2013, lorsque des silos destinés à entreposer des granules de bois devaient être érigés à l’Anse-aux-Foulons en veillant bien de ne pas accepter le vote d’une résolution sur le sujet. Toutefois, deux semaines plus tard, monsieur Labeaume a annoncé que la Ville ne pouvait rien faire, il avait baissé les bras devant le Port.

Est-ce qu’on ne se retrouve pas ici devant le même scénario? Je le crains si on pense, par exemple, que le passé est généralement garant de l’avenir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *