Noël 2010

Nous voilà bientôt rendus à Noël. Le commerce nous a créé l’envie de fêter. Mais que fête-t-on au juste?Avant la révolution tranquille, nous avions une façon toute religieuse, tant dans la préparation que dans les célébrations, de vivre Noël et le Premier de l’An. Mais avec la prise de distance face à l’Église et la percée de la laïcité, les Fêtes ont peu à peu perdu de leur sens pour l’ensemble de notre collectivité. Mais cela n’a pas enlevé le goût de la fête, car nos racines judéo-chrétiennes tout comme les traditionnelles habitudes nous incitent toujours à ces fêtes de réjouissances et de partage. 

Un Enfant nous est né, un Fils nous est donné.

Faisons silence, il y a trop de bruit qui gêne notre réflexion! Noël arrive avec son message de paix et de partage. 

Quelle paix? et quel partage?

Il n’y avait pas de places pour eux dans l’hôtellerie.

Y en aurait-il dans nos coeurs? Assez pour accueillir ceux et celles que nos rancoeurs ou notre indifférence éloignent de notre fête? Pensons-nous ainsi aux sans abri physique ou moral? Le tourbillon des préparatifs nous fait-il oublier que la seule et unique préraration est peut-être avec un être cher qu’on a dévalué et fait s’éloigner à cause d’une situation non conforme à nos critères? Faisons-lui de la place dans l’hôtellerie de notre coeur: c’est l’Enfant de la Crèche qui revient. 

Gilles Tittley. président honoraire fondateur Espaces 50+ Laval

Gilles Tittley. président honoraire fondateur Espaces 50+ Laval







JOYEUX NOËL et BONNE ANNÉE 2011

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *