Non au dézonage des terres agricoles de l’agglomération de Québec

Parce qu’il subsiste des terres agricoles de bonne qualité dans l’agglomération de Québec, aussi bien à l’Ouest qu’à l’Est de l’agglomération; il s’agit là d’une question qui mérite réflexion d’autant que l’agglomération de Québec a fait part de son intention de demander le dézonage de terres agricoles dans le schéma d’aménagement et de développement à propos duquel les citoyens sont invités à proposer des mémoires d’ici le 22 août prochain;

Parce que les informations dont je dispose concernent plus particulièrement les terres des Sœurs de la Charité (200 hectares), dans l’arrondissement de Beauport, le texte qui suit sera à leur propos, mais je présume qu’un discours similaire pourrait être tenu sur les autres terres agricoles existantes dans l’agglomération;

Parce qu’au Québec, un très faible pourcentage du territoire, soit 2%, peut permettre de l’agriculture;

Parce que ces terres ont démontré depuis des siècles leur fertilité en nourrissant les habitants aux alentours;

Parce qu’avec les nouvelles méthodes d’agriculture, ces terres pourraient nourrir encore davantage de personnes;

Parce qu’assurer une plus grande sécurité alimentaire apparaît quelque chose d’important à un grand nombre de personnes et que cultiver ces terres permettrait cela;

Parce que partout dans le monde, on valorise les circuits courts entre les producteurs et les consommateurs, la culture de ces terres permettrait d’assurer cela;

Parce que les consommateurs qui achèteraient les produits de ces terres sauraient mieux ce qu’ils mettraient dans leur assiette, ce qui n’est pas nécessairement le cas des produits importés;

Parce que de tes circuits courts limitent le transport entre producteurs et consommateurs, diminuant ainsi grandement l’émission des gaz à effet de ce secteur qui émettait le plus de GES, tous moyens de transport confondus;

Parce que conserver ces espaces verts représente une façon efficace de lutter contre les ilots de chaleur;

Parce que Radio-Canada a démontré, en juin, que le dézonage de ces terres représente 7 fois les besoins pour de nouveaux logements prévus dans les prévisions inscrites au schéma d’aménagement et de développement (SAD) de l’agglomération de la Ville;

Parce qu’on sait très bien que des prévisions peuvent ne pas se réaliser, surtout quand elles concernent un horizon aussi éloignées que vingt ans comme dans ce cas-ci;

Parce qu’il semble très prématuré d’annoncer que l’un des premiers gestes à poser après l’adoption de ce SAD, sera de demander à la Commission de protection du territoire agricole de dézoner ces terres agricoles;

Parce que construire sur ces terres une « petite ville » sur ces terres, tel que le propose le promoteur, est un changement irrémédiable, il ne pourra plus y avoir de retour en arrière, la perte de terres agricoles précieuses serait, par conséquent, définitive;

Parce que l’amélioration du système de transport en commun dans l’ensemble de la Ville pourra vraisemblablement apporter des solutions efficaces au problème de l’étalement urbain;

Parce qu’un grand nombre d’organisations se sont montrées favorables au maintien du zonage agricole de ces terres, il faut rappeler que Voix citoyenne a eu de nombreux partenaires lors de la marche du 10 juin dernier;

Parce que des exemples de ce qu’il est possible de faire de ces terres existent à profusion, à titre d’exemple, on peut penser à la ferme des Quatre-Temps, près de Drummondville ou à la ferme Moore à Gatineau;

Parce que la mission de ces terres pourrait être mixte, constituer un moyen de soutien pour la relève agricole, représenter un milieu devant aider à l’insertion professionnelle de jeunes, etc.

Pour toutes ces raisons, je ne vois pas pour quelle raison, la Ville s’engagerait dans des démarches visant à demander le dézonage de ces terres après que le SAD ait été adopté. Garder ces terres dans le domaine agricole semble un objectif visant le bien collectif.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *