RE-CONSIDÉRER LE «BIEN VIEILLIR»

Monik FaucherAu-delà des consignes de bases bien connues pour le « mieux vieillir », cet article pousse plus loin la réflexion en nous invitant à ne pas devenir un oisif social et à ne pas nourrir l’idée cynique que le 3e âge serait formé de bouches inutiles pour la collectivité. Quel défi! D’où l’importance que de prendre conscience que vieillir comporte plusieurs sens différents.

L’auteur évoque la dimension positive de ceux et celles qui étonnent par leur longévité créatrice. Quelle expression dynamisante! Les 20 millions de retraités dans la France de demain : drame social et humain ou générateur de nouveau bonheur humain et d’efficacité sociale supérieure ??? Et chez nous donc!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *