SACRÉS FONCTIONNAIRES

En référence à l’Info@lettre d’avril 2013

  cliquez ici

François TeasdaleJ’ai entrepris ma carrière de fonctionnaire municipal à Montréal, «l’année de l’amour, l’année de l’Expo.». Cette expo et, par la suite, les jeux olympiques ont coûté une fortune à la Ville de Montréal. Pour ne pas effaroucher les contribuables-électeurs, l’administration Drapeau-Saulnier a choisi de financer ces extravagances en pigeant dans les caisses de retraite de ses employés (Cols blancs, cols bleus, pompiers, policiers, ingénieurs, contremaîtres et professionnels). D’abord en cessant de contribuer aux caisses pendant deux ans et en réduisant sa contribution pendant une vingtaine d’années. Résultat : un déficit actuariel abyssal. Au moment de prendre ma retraite en 19995 cette question était encore pendante. C’est une des raisons principales pour laquelle les Régimes complémentaires de retraite sont déficitaire. Les employeurs se sont emparés des surplus quand ils étaient au rendez-vous.

On croit revivre la même situation à Québec où le roitelet-maire Labeaume demande à ses fonctionnaires de financer son projet pharaonique d’un nouveau Colisée. Il accuse ses employés de faire payer leur retraite par les contribuables. J’aimerais rappeler qu’une municipalité offre des services à ses citoyens par l’entremise de ses employés. Pour recevoir ces services les citoyens paient des taxes La ville doit payer ses employés. Cette rémunération comporte plusieurs éléments dont un régime de retraite. Tout l’argent versé dans cette caisse constitue un patrimoine fiduciaire qui n’appartient plus à la Ville ou aux travailleurs. L’argent de la Caisse doit servir à financer les retraites. Le législateur a prévu que pour assurer ce financement, la caisse doit être capitalisée.

Ce ne sont donc pas les contribuables (dont font partie les fonctionnaires) qui financent les caisses de retraite mais ce sont les employés par leur travail.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *