Se faire entendre

Aider un proche n’est pas une sinécure.  Et c’est souvent le lot des femmes qui doivent s’occuper d’un parent, d’un conjoint ou même d’un enfant.  C’est épuisant physiquement, moralement et sentimentalement.  Plusieurs y perdent leur santé.  Il faut plus de ressources pour toutes ces personnes qui soutiennent la société à bout de bras.

François Teasdale

Soit le lien suivant : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1018313/revision-des-normes-du-travail-les-proches-aidants-se-feront-entendre

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Nicole Moreau dit :

    tellement vrai, j’en sais quelque chose puisque je suis moi-même aidante pour ma mère depuis plusieurs années, je l’ai été auparavant pour mon père ainsi que pour 2 de mes tantes.

    j’avoue que je suis épuisée, même si ça n’a jamais été du 24h\24 et du 7 jours\semaine, mais ça fait tout de même plus de 10 heures\semaines depuis 1 an, auparavent, c’était davantage, mais je n’en pouvais plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *