Une personne intransigeante, c’est plutôt déroutant!

Elle avait été en relation avec une personne connue au travail et ça, pendant de nombreuses années. Elle avait toutefois de la difficulté à comprendre cette personne qui, malgré son âge, plus de 65 ans, voyait encore la vie en noir et blanc. Pour cette personne, il ne pouvait y avoir de demi-mesure, il fallait être d’un bord ou de l’autre de la clôture.

La vie peut paraître simple pour une telle personne, mais celles avec qui elle est en contact, ne fonctionnenent généralement pas comme ça à cet âge. Plus on vieillit, croyait-elle, plus on a tendance à voir la vie et les événements de la vie en fonction de nuances, parfois ténues, de gris, ce qui fait que les gens prennent rarement de telles décisions

Mais, ce n’était pas son cas. Ainsi, à l’exposé d’une situation problématique, elle tranchait rapidement dans un sens ou dans l’autre, peu soucieuse des conséquences de ses recommandations dans la vie des autres. Elle s’attendait à ce que les autres fassent de même, voire, elle ne comprenait pas que les personnes ne s’engagent pas sur le même chemin que celui qu’elle suivait elle-même.

Ses solutions paraissaient draconiennes pour certains à qui elle les exposait. Elle avait tendance à voir cela comme de la faiblesse de la part de ces personnes. Une fois la faiblesse détectée, elle ne semblait remettre en question son intérêt pour ces personnes, ce qui pouvait aller jusqu’à mettre un terme à la relation, même si celle-ci datait de plusieurs années.

Elle venait de se faire jeter par cette personne intransigeante qui n’avait pas expliqué vraiment les raisons de cette décision. Elle n’avait pu bénéficier d’aucun signal d’alerte si bien qu’elle ne pouvait que croire que cette personne intransigeante éprouvait des difficultés majeures à rester en contact avec quelqu’un qui vit une période difficile, ce qui était son cas, puisqu’elle accompagnait sa mère dans sa perte d’autonomie au cours de ses derniers mois de vie sans doute.

Elle se souvenait d’un incident significatif en lien avec un manque d’empathie de cette personne qui n’avait pas hésité à évoquer pour l’homme qu’elle avait passionnémenté aimé l’hypothèse d’un suicide, ne se doutant aucunement que cela serait susceptible de la bouleverser profondément. Quand elle lui avait confié sa réaction, cette personne intransigeante avait été particulièrement surprise et s’était excusé succinctement.

Cette personne intransigeante avait paru surprise quand elle lui avait fait parvenir un poème en prose évoquant ses sentiments à l’égard de son amoureux disparu trop tôt, un poème qui faisait montre de sentiments très vifs pour cet homme. Elle croyait que c’était à partir de ce moment que la relation avec la personne intransigeante avait commencé à changer, évoquer des sentiments amoureux, c’est aussi évoquer une certaine vulnérabilité à l’égard de l’autre. Mais que serait la vie sans ça? Elle savait qu’on ne pouvait pas toujours être en contrôle, mais ce n’était visiblement pas le cas de la personne intransigeante, même si celle-ci vivait en couple avec le même homme depuis longtemps.

Elle savait aussi que la vulnérabilité s’accroît souvent avec l’âge. Elle ne croyait pas que la personne intransigeante pouvait penser ça, voire que ça l’effleure même.

Pour elle, l’avancée en âge lui faisait ressentir l’importance d’un réseau, mais pas celui du contrôle sur les autres, bien au contraire.

 

 

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Nicole Moreau dit :

    à mes yeux, ce portrait est le pendant féminin du patriarche datant du mois de septembre dernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *