Y aurait-il confusion des genres à la Ville de Québec?

Il y a eu, récemment, annonce d’une assemblée de consultation publique à propos de certains projets de règlements. Celle-ci doit se tenir le 18 décembre à 14h30. Toutefois, il semble que l’adoption de ces règlements serait prévue à l’ordre du jour de la séance du conseil municipal qui doit se tenir tout de suite après cette consultation.

Peut-on sincèrement penser consulter les citoyens quand la Ville y délègue Marie-Josée Savard pour expliquer la teneur de ces projets de règlements lors d’une assemblée de consultation et en aborder les impacts pour deux heures plus tard, procéder à leur adoption?

Est-ce que l’objectif de cette assemblée ne serait pas plutôt d’informer les citoyens plutôt que de les consulter? On ne peut concrètement consulter des citoyens en ne leur donnant aucun délai pour procéder à une analyse, à une réflexion, voire à une discussion sur le sujet. Bref, les citoyens que la Ville est supposée consulter n’auront pas bénéficié du temps requis pour prendre une position éclairée sur le sujet. C’est le strict bon sens qui le dit.

Prétendre tenir une consultation de cette façon, n’est-ce pas plutôt dire aux citoyens qu’ils peuvent penser ce qu’ils veulent, mais que la Ville n’est pas vraiment intéressée à avoir un avis réfléchi de leur part sur le sujet. C’est du moins ce que cet exercice laisse croire à toutes les personnes intéressées par les projets de règlements. On ne peut en effet présumer que les projets de règlements changeront pour tenir compte des questions que les citoyens auront pu poser lors de la séance de consultation.

Enfin, il a été précisé sur place qu’au moins un des projets, celui qui concerne le Grand Marché d’Expo Cité sera adopté en fonction de l’article 74.4 de la Charte de la Ville et qu’il n’est pas soumis à approbation référendaire. Mais on peut se demander ce qui va se passer concrètement quand le droit au référendum sera aboli pour les citoyens, tel que le permet la loi 122 adoptée l’été dernier.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *